Sur la plage abandonnée…

Coucou !

Je vous souhaite à tous une très belle année 2017, et que tout vos souhaits se réalisent ! J’espère que nous allons pouvoir effacer cette année 2016 toute pourrie… On y croit!

Cette semaine je vous ai proposé un concours Instagram pour gagner deux livres de Michel Bussi.

Je me suis donc lancée dans la lecture de « Gravé dans le sable ».

On va mettre les choses au clair tout de suite, vous ne comprenez pas pourquoi ce titre? Moi non plus ! Rien ne peut-être gravé dans le sable, c’est la base du sable, ça file entre les doigts, non?

L’histoire se déroule en 44 lors du débarquement, en Normandie, à la pointe Guillaume. Lucky porte bien son nom, c’est certainement l’homme le plus chanceux que vous ayez recontré. Rien ne l’arrête, il gagne toujours aux jeux et il a une merveilleuse petite amie qui l’attend aux Etats-Unis, alors, quand on laisse le sort décider de l’ordre de sortie sur la plage, il tire un des plus gros numéros, lui assurant ainsi d’avoir la vie sauve.

Oscar Arlington, lui, a beaucoup moins de chance, il tombe sur le numéro 4, mais il a beaucoup d’argent et ne veut pas mourir. Quel est le prix d’une vie? Celui de Lucky, on le connait, il est de 1,44 millions d’Euros. Le contrat est signé. Oscar et Lucky échangent leurs numéros.

Oscar va-t-il tenir parole? Je vous laisse découvrir ça par vous même !

Gravé dans le sable est en réalité une réédition du premier livre de Michel Bussi. La préface est très interressante car l’auteur nous explique que ce livre a eu plusieurs vies.  D’abord abandonné au fond d’un tiroir, puis édité en 2007 sour le titre « Omaha crimes » et enfin édité en 2014 sous le titre « Gravé dans le sable » et, pourquoi pas un jour sur nos écrans.

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce roman puisse être adadpté au cinéma, Bussi choisi toujours les mots parfait pour permettre au lecteur d’imaginer les décors et les personnages. Les lettres finissent pas s’effacer pour laisser place à l’image ce qui rend la lecture vraiment agréable.

On pourrait presque imaginer BUSSI rougir lorsqu’il nous raconte qu’il s’agit de son premier roman et qu’il ne détenait pas encore toutes les ficelles du polar. Et bien, Monsieur BUSSI, il n’y a pas de quoi rougir !

Il s’agit d’un livre accessible. Attention je vous vois venir, accessible ne veut pas (toujours)  dire de mauvaise facture, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis !  (Je ne me remets toujours pas de ma lecture de « cannibales » de Jauffret… qui pour le coup contient des envolées lyriques… Comme quoi… inversement proportionnel….envolées lyrique ne veut pas toujours dire de bonne facture…. PAS TAPER, j’ai le droit d’avoir détesté ce livre !).

Je dirais tout de même que ce cher Nick, détective privé de son état, est un peu trop mièvre et fleur bleue à mon goût. Nick c’est le camembert que vous avez un peu trop laissé su la table, ça dégouline partout. Mais pourquoi avoir fait un détective privé aussi romantique??? Je dirai que c’est THE bémol du livre. L’histoire d’amour entre Lucky et Alice était déjà la jolie caution fleur bleue de l’histoire. Pas la peine d’en rajouter dans le pathos mon ami!

Le livre prend tour à tour  des airs de road trip, et de quête de la vérité. Et puis… et puis vers la fin tout s’emballe.

On ne sait plus qui croire, la jeune veuve serait-elle une profiteuse? La mère d’Osacr une vieille folle? Attention ça va secouer, vous pensez avoir compris et puis… en fait non… mais en fait si… mais…. Jusqu’au dénouement final plutôt poétique.

Une belle surprise !

Ma phrase préférée : « Merci, maman. Salope! Une héros, moi ! Grimper en haut de la falaise en rappel ! J’ai déjà peur dans mon lit, du haut de ma mezzanine, et pas seulement quand j’étais petit. Encore maintenant. S’il existe encore un maintenant. Et tous ces jeunes cons de rangers qui rêvent de gloire, qui croient que les boches vont se sauver dès qu’ils verront un bateau. On va tous crever le cul trempé et la gueule dans le sable, face à un mur de craie. »

2 Comment

  1. JynxOliver says: Répondre

    J’apprécie ton site, très plaisant de s’y balader. Tes résumés sont très agréables à lire comme toujours. 🙂

    1. DesLivresEtNous says: Répondre

      merci beaucoup c’est trop gentil !

Laisser un commentaire