Daniel Cole – « Ragdoll » : 1 corps 6 victimes

Coucou,

Cette semaine j’ai lu « Ragdoll », premier livre de Daniel Cole.

Naguib Khalid est accusé du meurtre de 27 enfants. ile st innocenté lors de son procès mais l’inspecteur William Oliver Layton-Fawkes surnommé « Wolf », persuadé de sa culpabilité perd la raison et saute sur l’assassin, manquant presque de le tuer. Le flic est alors interné alors que Naguib Khalid est à nouveau arrêté pour le meurtre d’une petite fille.

Quatre ans plus tard, alors que Wolf tente de se remettre de cette expérience, un corps est retrouvé dans un appartement en face du sien. Problème, il y a bien un corps mais il est composé de six victimes. Plus tard une liste parviendra aux journalistes contenant des noms et la date de leur mort.

Le sujet est somme toute plutôt classique. il y a une équipe d’enquêteur abimée, des gueules cassées hantées par des enquêtes difficiles.En face, il y a les journalistes, charognards, prêts à tout pour obtenir un scoop leur permettant d’avoir leur minute de gloire.

Classique ne veut pas pour autant dire ennuyeux car Cole maitrise son sujet et réussi avec  brio à attacher le lecteur à ses personnages. Le suspense est bien présent tient en haleine jusqu’à la dernière page. Il ne cède pas à la facilité des détails gores et colle à l’enquête en nous entrainant dans le bureau de police à participer avec Wolf à cette enquête.

Un bémol à noter cependant, « Ragdoll » souffre de quelques longueurs et n’aurait pas souffert de la suppression de quelques paragraphe.

Pour conclure, si vous cherchez un bon policier à la « Seven », vous pouvez vous lancer les yeux fermés dans ce premier livre qui promet un bel avenir dans l’écriture pour Daniel Cole.

Ma phrase préférée :

« Vous voulez faire le bien, mais vous ne le pouvez pas à moins d’être aux commandes. Vous ne pouvez conserver le pouvoir sans les votes, et vous ne pouvez obtenir ces votes qu’en donnant satisfaction à l’opinion publique. Mais parfois, donner satisfaction à l’opinion publique nécessite de sacrifier le but que vous aviez entrepris de mener à bien. Quel jeu étrange que la politique. »

Si le livre vous tente, c’est par ici :

Laisser un commentaire