Jason Hrivnak – « La maison des épreuve » : un étrange questionnaire

Coucou,

Cette semaine je vous parle  de « La maison des épreuves » de Jason Hrivnak.

Attention, nous sommes ici devant un ovni littéraire. « La maison des épreuves » ne ressemble à rien de ce que vous avez pu lire auparavant mais je ne suis pas sure que ce soit forcément une bonne chose.

Hrivnak commence par nous expliquer quel a été le processus menant à l’écriture de ce livre, de la mort  de son ami d’enfance et de la culpabilité ressentie par ceux qui restent. « La maison des épreuves » aurait, d’après l’auteur pu sauver son ami, l’empêchant de commettre l’irréparable. Il est à la fois l’objet salvateur et la concrétisation de fantasmes enfantins dans lesquels l’ennemi est soumis à de terribles dilemmes.

Il est très difficile de décrire la manière dont est construite ce livre car la découverte fait partie de l’expérience. Je vous dirais simplement que nous sommes à mi chemin entre le livre dont vous êtes le héros, le QCM et la rédaction philosophique.

On aime ou on déteste mais ce voyage cathartique ne laisse personne de marbre. Pour ma part, j’ai apprécié la première partie dans laquelle Hrivnak raconte son enfance mais la lecture de la deuxième partie s’est bel et bien révélée être, à certain moments, une épreuve.

Ma phrase préférée :

« Je n’avais pas compris que même les liens les plus négligés peuvent perdurer au fil des ans comme quelque chose de latent dans le sang. »

Si le voyage vous tente, c’est par ici :

Laisser un commentaire