Iain Levison – « Il savent tout de vous » : big brother is watching you

Coucou,

Après avoir lu le génial « Un petit boulot » de Iain Levison, j’avais envie d’en découvrir un peu plus sur l’univers de cet auteur, je me suis donc lancée dans la lecture d’ « Ils savent tout de vous ». Comme bien souvent, je préfère le titre original : « Mindreader », même si je dois tout de même avouer que la traduction Française est plutôt bien trouvée, le « ils » représentant certainement plus les instances qui nous surveillent que les télépathes.

Terry est un agent très spécial qui bosse pour une agence très… spéciale. Sa mission est de retrouver toutes les personnes qui se découvrent un don de télépathie. Ainsi Terry tombe sur Danny, un homme accusé du meurtre d’un policier  qui attend son exécution dans les couloirs de la mort. Elle a besoin de lui pour écouter les pensées d’un homme politique étranger qui pourrait passer un deal juteux avec le gouvernement Américain. La situation lui échappe, Danny s’enfuit. Qui serait mieux placé pour arrêter un télépathe qu’un autre télépathe? Terry envoie Snow, un petit flic du Michigan qui vient de découvrir son don, afin de retrouver le fugitif.

Qui  n’a pas rêvé de lire dans les pensées des autres? Ce don qui semble, au premier abord, bien pratique se révèle ici destructeur. « Apparemment, comprendre sa femme n’amenait pas à l’aimer d’avantage. De fait, ça avait plutôt l’effet opposé. » La télépathie n’apparait plus comme un don mais comme une malédiction. Ce que l’on peut lire dans l’esprit de l’autre est toujours à l’opposé de ce que l’on voudrait entendre. Dans la foule, les pensées se mêlent, créant un brouhaha difficile à supporter et les télépathes ne cherchent plus qu’une chose, fuir et s’isoler.

Levison a un style bien à lui, les mots se transforment instantanément en images dans la tête du lecteur. Ce n’est pas pour rien qu’ « Un petit boulot » et « Arrêtez moi là » ont pu être adaptés au cinema. « Ils savent tout de vous » n’échappe pas à la règle et l’on verrait bien Gillian Anderson en agent spécial, traquant les télépathes dans tout le pays.

Ici encore, on retrouve la finesse de la réflexion de l’auteur sur l’individualisme de nos sociétés et sur la manipulation des populations. Comme à son habitude, il dénonce avec second degré, l’ironie est son arme de prédilection et il ne rate jamais sa cible.

Le roman est court, Levison ne cherche pas la quantité, aucune longueur ni fioriture, le style est percutant. Avant d’écrire, il a enchainé des petits boulots pendant dix ans, pêcheur en Alaska, conducteur de camion, peintre en bâtiment, le mec a bourlingué, la galère transpire à travers ses mots.

Si vous voulez lire du Iain Levison, je vous conseillerai tout de même de commencer par « Un petit boulot » qui est un fabuleux. Pour les autres, « Il savent tout de vous » et le parfait polar pour bronzer intelligemment autour de la piscine !

Ma phrase préférée :

« Les gens croient que la confiance se mérite, mais en réalité croire ce qu’on vous dit est, chez les humains, une configuration par défaut. C’est la méfiance qui se mérite. »

Pour tenter l’expérience, c’est par ici :

Laisser un commentaire